Bouvard et Pécuchet de Gustave Flaubert

C’est le dernier roman de Gustave Flaubert. Je ne pense pas qu’il ait eu le temps de le terminer. Il s’agit ici de deux copistes qui veulent se lancer dans la recherche et ne réussissent rien. Ils deviennent des « touche à tout » parce qu’ils n’ont pas de formation scientifique. On s’attache à eux. Ils veulent réussir. On pense même qu’ils peuvent y parvenir, et chaque fois qu’ils échouent, on est déçu pour eux. Chacun de nous pense de la même manière. On songe qu’on est capable de parvenir à faire ceci et cela. Eux, quand ils s’aperçoivent qu’ils ne sont pas capable d’y parvenir changent de projet. Et tout le temps, on pense qu’ils vont réussir, mais toujours, ils échouent. C’est une satire du XIXème qui pourrait s’adapter au XXIème Siècle, car nous sommes tous identiques à ces deux personnages. Notre ego qui n’est qu’une illusion nous fait croire qu’on peut y arriver alors que notre conscience nous dit le contraire. « Si eux y sont parvenus, pourquoi pas moi ou nous? » Voilà nos interrogations. Et personne ne les dément parce qu’ils savent que ça va nous mettre en colère, à cause, justement de notre ego surdimensionné. A la fin du roman, ils redeviendront copiste comme tu l’as dit Marie. Ce merveilleux roman m’a permis de beaucoup m’interroger sur moi-même et sur chacun d’entre nous. Je le recommande à  tous.250px-Bouvard_et_Pécuchet_1881_cover

Laisser un commentaire

The dream of a witch |
Laprincessereveuse |
Les histoires d'Astraia |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Voilà
| Palettepoetique
| Bookiri