Le stüpah de Swayambunath

??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Autre chose semblait le contrarier. Il s’en grattait le cuir chevelu. Deux gigantesques extrémités de sceptres royaux, en opposition, étaient soudées à une boule et posés sur la margelle de ce qu’on pouvait imaginer comme un puits. Peut-être n’était-ce pas non plus des attributs royaux, mais seulement une double pince à glaçons ? Il s’interrogeait encore. Tout était en forme de pagode dorée, surmontée de trois encensoirs de même teinte, piqués de reflets argentés. Gwenaël paraissait subjugué par toute cette beauté qui interrogeait son ignorance. Se rappelait-il qu’il était au pied du Stoûpa de Swayambhu, haut lieu de vénération bouddhiste ? On ne pouvait pas en être certain vue ce qu’il venait d’aspirer. Ce qu’il prenait pour un double pic à glaçons n’était autre qu’un vajra doré appelé « coup de foudre » ou « sceptre de diamant ». Il représentait la perpétuelle présence de l’omniscience de Bouddha. Il était le symbole de l’énergie mâle, de l’immuabilité, de l’éveil, du vide intérieur et de l’habile exercice de la sagesse. Mais ça, il ne pouvait pas le comprendre parce qu’il ne connaissait pas encore assez bien le bouddhisme pour le savoir.

Laisser un commentaire

The dream of a witch |
Laprincessereveuse |
Les histoires d'Astraia |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Voilà
| Palettepoetique
| Bookiri